1   2   3  

The sky is my ceilling

Sky Rocket

 
   
Films
Expositions
Collaborations
Écritures / Writing
Couleurs / Colors
Links
 
Keja Ho Kramer

Matrix of the pixel
Mechanical Nights
Molecular Black
 

 

Mechanical Nights

2007 Vidéo Keja Ho Kramer

SYNOPSIS
The new video cameras while working in the dark re-create their own visual information.

A predominant black is no longer black, but an imitation of color, which compensates for the lack of light. The video Molecular Black 2006 made in collaboration of a choreography by Myriam Gourfink and Kasper Toeplitz reveals this by filming in complete darkness; the teased pixels with no image to define in real darkness expose their colorful nature and become a dancing medium. From random chaos in blackness where the color pixel is created by its own technology, color photography and light is added to stimulate a new layer of interaction. Mechanical Nights the narrative is used as the base to move into a pixel concept from likeness to abstraction, a mermaid trades her tail for sinewy legs.

En gardant l’obturateur d’une caméra ouvert dans un lieu totalement obscur, le pixel éprouve un certain sentiment de privation. Il est abandonné à lui-même. Il désire ce contact stimulant et gratifiant de la lumière, par lequel il est connecté au monde extérieur et devient partie d’un tout. Les nouvelles caméras vidéos, lorsqu’elles opèrent dans le noir, recréent leurs propres informations visuelles. Le noir dominant n’est plus noir mais devient une imitation de couleur, qui compense le manque de lumière. La vidéo Molecular Black 2006, réalisée en partie d’une collaboration chorégraphique de Myriam Gourfink avec Kasper Toeplitz, révélait ce phénomène en filmant dans l’obscurité totale. Les pixels, excités par l’absence d’image à définir, y dévoilent leur nature chatoyante et deviennent elles mêmes une matière qui danse. Cette expérience a aiguisé une sensibilité nouvelle pour ces infimes composants de l’image. Au chaos aléatoire de l’obscurité, d’où le pixel jaillissait par l’effet de sa propre technologie, surgissent en pixel coloré d’autres images, des impressions aquatiques. Le scénario de Mechanical Nights inspiré par ce phénomène pixélisé et les mouvements de la danseuse s’accoste au rivage d’un havre, le conte d’Anderson La Petite Sirène. Ici, le matériel principal est le pixel « réfléchi » comme une terre a modelé. L’histoire est secondaire mais nécessaire a l’élan des images : pixel, séquence vidéo, photos, entre l'air et l'eau, une danseuse se métamorphose dans le chaos de ce noir artificiel. La sirène troque sa queue de poisson pour des jambes…

Fiche Technique Durée 14min., couleur et sonore, format de projection Beta SP, DVD
format d’origine mini DV
Avec Myriam Gourfink, Mathew Patane
image et montage Keja Ho Kramer, Son Kasper T toeplitz